Ma photo
Poulili, Illustratrice, infographiste, passionnée de formes et de couleurs, de sentiments et de vérités, je cherche et je trouverai! Visitez la galerie : http://galleryofpoulili.canalblog.com/

10.8.07

.: Le manifeste du Biz'Art :.©


« Le mode d’emploi pour lire le poulili »
MANIFESTE du « biz’Art »
Tout d’abord munissez-vous d’un organe appelé communément
« cœur » dites lui des choses gentilles
histoire qu’il comprenne que ce qu’il pense est important
en sachant que son ennemi direct est la raison,
emportez le partout avec vous.


Dès à présent vous pouvez commencer à décrypter le poulili…

Ensuite, placez un bandeau noir opaque sur vos mirettes
et écoutez le monde extérieur :
Regardez sans vos yeux !

Ne cherchez pas la bonne réponse car il n’y en a pas !

Analysez tel un historien d’art dans les moindres recoins
même ce petit détail là-bas tout seul,
oui, celui-là qui passe presque inaperçu
mais qui engendre tout un tas de choses.

Mettez-vous en parallèle,
projetez-vous dans un monde où tout est possible,
sans barrières ni limites.

Si déjà ces petits trucs ne vous aident pas
à déchiffrer totalement le poulili,
alors je vous demanderai de passer
dans une boutique spécialisée en sensibilité.

Achetez-en le plus possible afin de confectionner la votre.
Une paire de lunettes peut être très utile aussi,
vous savez ces fameuses lunettes
qui permettent de retrouver un regard d’enfant !

Mais où trouver cette boutique, me direz-vous ?
Elle se situe dans un coin de votre cerveau,
dans la partie qui a priori ne vous sert pas ‘encore’.

Reprenons la recette :

Du cœur, un bandeau noir, pas de bonne réponse,
chercher à comprendre le détail,
ne pas poser de limites, de la sensibilité, un regard d’enfant,
un brin de jugeote !


On dit souvent que la curiosité est un vilain défaut !
Et c’est ici que tout commence !
J’ai envie de crier quand j’entends ça!

Elle est la meilleure de vos alliées !
Elle vous rapproche de la vérité que certains tentent de cacher…
Bon nombre de personnes ne s’intéressent pas assez.
Soyez curieux de tout et de tous, seul votre nombril doit être exclu…

Parlons maintenant de la tolérance !

Définition :
respect de la liberté d’autrui, de ses opinions de sa façon de vivre.
Ecart admis par rapport à une norme.
Capacité de l’organisme à supporter une substance donnée.

J’ajouterai même, capacité de ressentir sans porter de jugements,
la première impression est très souvent la bonne ?

Mais qui a pondu cette connerie ?!
Ce proverbe n’est vrai que pour ceux qui parlent le poulili,
pour les autres ne vous fiez à rien !

Vous avez peur d’assumer votre différence ?
C’est pourtant elle qui a créé le monde dans lequel nous vivons,
car sans différence pas d’évolution…

Osez ! Foncez !
De toute façon des détracteurs il y en a partout !

Vous êtes incompris, vous paniquez car personne ne comprend
où vous voulez en venir ?
Je vous rassure, vous n’êtes plus seul !
Après tout, les incompris, « les fous » comme certains les appellent,
sont les plus proches de la vérité, de leur propre vérité,
n’est-ce pas le plus important d’arriver à cerner son propre fonctionnement ?


Car comment comprendre les autres
si vous ne vous comprenez pas vous-mêmes…

Et pour les frustrés qui hésitent encore…
une petite phrase simple à retenir comme leitmotiv :

« Laisse parler les gens »
Pour ma part je crée par plaisir,
je n’en vis pas, ça ne paye pas le loyer,
mais qu’est ce que ça fait du bien d’exulter !
.
...
.....

Et si l’argent n’existait pas… ?

.....
...
.

Avec ces quelques lignes j’espère avoir ouvert un tout petit tiroir qui pourrait contenir une vérité, ma vérité, ma réalité,
mon réality show :

" the colors of poulili "

§:)

3 commentaires:

Lore M a dit…

Ah ah J'adore, c'est très malin ;-)poulili .
La curiosité mène à tout, si si...
@+

Sabbio a dit…

Mon héroïne du jour! Wow ce manifeste, génial, il fallait oser, tu l'as fait.
J'ai suivi ton conseil, suis en train de voir tes archives chez Joe B.... intéressant tant pour découvrir tes oeuvres que pour voir les réaction, hum hum.
Tu m'impressionnes par ton sens de la répartie, ta manière de défendre tes oeuvres et ce manifeste c'est la cerise sur le gâteau pouliliesque :)

citron vert a dit…

oh! très rafraichissant et tintant bien à mon oreille ce langage, un vrai gros bonbon acidulé ...merci!